Le cri du coeur d'un artiste peintre
T E S S - Atelier - Saint Paul de Vence, France
Mon blog

Le cri du coeur d'un artiste peintre

Petit message de mécontentement concernant les personnes qui confondent travail journalier & hobbies : 

Je tiens à faire part d’un léger malaise qui me tient à cœur depuis quelque temps…

Je rappelle à certaines personnes que le fait de travailler à son compte est certes intéressant, valorisant, cela permet de d’avoir une certaine liberté en effet… Mais cela n’enlève rien au fait que cela reste un travail à temps plein avec ses avantages et son lot de contraintes.

Depuis quelques temps le constat est alarmant ! En effet, travailler à son compte implique qu’on ne compte pas ses heures de travail, il n’est pas toujours simple de jongler entre toutes les tâches à effectuées soi-même pour pérenniser son activité et faire fonctionner « sa petite entreprise ! »

Le fait d’avoir une activité en étant pas juste salarié d’une entreprise implique donc qu’il y a des paramètres auxquels il faut tenir compte ( règlement des charges, urssaf, rsi, taxe foncière des entreprises, déplacements pros etc…) en plus du lot quotidien de chacun d’entre nous pour ce qui est des factures et de la multitudes de choses à payer chaque mois…

De ce fait, il me semble logique que l’amour de l’art à beau être un leitmotiv, un passion, il ne s’agit cependant pas d’un emploi de bénévole…Je pense donc ne pas à avoir honte de dire qu’il s’agit d’un travail, qui comme tout travail mérite salaire… 
Tout le monde travail dans le but d’améliorer son quotidien et de pouvoir vivre normalement ! il en est de même pour les artisans, les créateurs, les artistes …N’ayant pas choisi de travailler uniquement pour la gloire, je tiens à remercier les quelques personnes qui pensent que passer commande implique la gratuité d’un produit si on ne porte pas le nom d’une grande enseigne peut être… 
Ces quelques personnes se reconnaîtront surement, et même si elles ne sont pas sur ce groupe, leurs proches présents ici même leur passeront la commission sans nul doute ! Mais lorsqu’il faut payer ces échéances, des inscriptions à des manifestations, que vous n’en avez pas les moyens alors que de l’argent dort dehors pour des commandes non réglées, cela devient problématique ! surtout quand le total commence à faire une somme certaine… 
Je tiens donc a signaler à cette poignée de personne que passer une commande implique de la réglée lorsque celle-ci est exécutée et pas juste prendre sa commande, la mettre en place chez soi et oublier que tout travail mérite salaire… L’achat du matériel à l’avance n’est pas gratuit, les heures passées à travailler sur une toiles ne sont pas gratuites, le fait de ne pas demander un acompte de 30% comme d’autres artisans le feraient est surement une erreur de ma part, erreur qui sera rectifiée désormais…ces personnes qui elles même ne travaillent pas bénévolement, mais attendent comme tout le monde leur paye en fin de mois ne doivent pas très bien comprendre le sens des réalités ! 

Quoi qu’il en soit, si moi-même je n’ai pas les moyens de me payer quelque chose qui me fait envie à un moment donné, je m’abstiens ! Et je ne me m’imagine pas passer commande sur internet, ou faire mes courses en grande surface en signalant à l’hôtesse de caisse que je reviendrai régler ma note le mois suivant, cela me parait assez logique, visiblement cette logique n’est pas claire pour tout le monde… A côté de ce problème, je tiens à remercier les autres par contre …♥ Merci.

0 commentaires pour Le cri du coeur d'un artiste peintre:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
RSS

Articles récents

La vérité est comprise en vivant, non en s’évadant de la vie
Le cri du coeur d'un artiste peintre
Conditions pour obtenir une défiscalisation
Art et défiscalisation
EXPO kiosque des arts à CANNES

Catégories

CITATIONS
INFOS Vie pratique
fourni par